Zola

Un brin d’Histoire.

Le quartier Zola dépendait naguère de la commune de Chantenay qui fut rattachée à Nantes en 1908. Les carrières de granit y étaient nombreuses comme en témoigne le rocher de la rue Ampère vestige de ces exploitations anciennes. En effet, on peut admirer, non loin de l’église Saint Clair, une maison d’architecte construite à flanc de rocher.

Au XIXe siècle un important contingent ouvrier provenant de la campagne constitue la main d’œuvre des industries locales. Les Industriels, s’inspirant d’une initiative lancée dans le nord de la France, proposent pour des sommes modiques des parcelles à cultiver à leur personnel. Outre le plaisir de jardiner, il permet aux familles de compléter la table en fruits et légumes. Aujourd’hui, les jardins ouvriers reviennent au goût du jour grâce à une association chargée d’attribuer les parcelles  aux familles en difficulté. Le site ouvert au public est une destination de promenade pour les habitants du quartier.

De l’ancienne propriété des Dervallières, subsiste deux vestiges. Le premier est un pigeonnier élevé sur une hauteur de l’ancien vallon de la Contrie. Le second, plus énigmatique, est la représentation d’une femme nue dans un baquet accompagnée de l’inscription « c’est mon plaisir ». Elle se trouve sur l’ancienne façade du pavillon central du château construit au XIXe siècle et dont les vestiges ont été détruits en 1988.

Un marché à proximité de votre futur domicile à l’ouest de Nantes.

Le marché de la place Zola offre tous les jeudis matin quantité de produits locaux ou plus exotiques. Les étals foisonnent de fruits, légumes, viande, charcuterie, poissons, mais également de fleurs, friperie, quincaillerie.

Une bouffée d’oxygène à deux pas de votre domicile à l’ouest de Nantes.

A deux pas, le parc de Procé est un véritable écrin de verdure dans la ville. Le parc, légèrement vallonné, pousse à la flânerie au milieu d’arbres centenaires et d’allées plantées d’azalées, de rhododendrons et de magnolias. Au détour d’un chemin, on découvre un kiosque d’inspiration mauresque qui a trouvé sa place au milieu des collections de végétaux et de charmantes sculptures. On dit qu’en des temps beaucoup plus anciens, Jules César aurait posé son auguste postérieur sur un rocher proche du pont qui porte son nom. En passant sous les arches de ce dernier, on peut suivre le cours de la Chézine jusqu’au parc de la Gaudinière.

Non loin, le parc des Dervallières, composé de 16 hectares de prairies et d’arbres centenaires, propose également des équipements sportifs.

Le Quartier en chiffres

Immobilier

QuartierCommune
Taxe habitation24 %24 %
Taxe foncière28 %28 %
Propriétaires (vs. locataires)53 %37 %
Ancienneté du logement19691975
Densité de logements40 log/ha25 log/ha
Type de maisonAppartements et maisons de villeMaisons de ville
Maisons35 %21 %
Appartements65 %79 %

Habitants

QuartierCommune
Revenu mensuel2 230 euros / mois2 160 euros / mois
Age moyen40 ans37 ans
Densité de population7 400 hab/km²4 460 hab/km²
Lieu de travail63 %64 %
Taille des ménages2 personnes/ménage1,9 personnes/ménage
Nombre d'habitants9 580 habitants291 600 habitants

Environnement

QuartierCommune
Terrains et salles de sport7,1 équip./km²7,2 équip./km²
SupermarchéHypermarché à proximitéHypermarché à proximité
RestaurantsPeu nombreuxTrès nombreux
EducationTout à proximitéTout à proximité
CommercesNombreuxTrès nombreux
Vie nocturneUn peu animéeAnimée
Espaces vertsTrès nombreuxTrès nombreux
TransportsTrès bien desserviTrès bien desservi
TranquilitéCalmePlutôt vivant

Commerces

QuartierCommune
Médecins généralistes780 hab./généraliste760 hab./généraliste
Quartier animéAniméAnimé

Politique

QuartierCommune
MaireJohanna Rolland (2014)Johanna Rolland (2014)

Les annonces immobilières situées dans ce quartier