L’immobilier dans le grand bain de la réalité virtuelle

 26.04.2018  Digitalisation

Visite virtuelle immobilier nantes

Après sa phase de numérisation, le secteur amorce une révolution tridimensionnelle et immersive qui promet de bouleverser l’expérience-client.

Pour les professionnels de l’immobilier, le big bang digital poursuit son expansion. Au long processus de dématérialisation et d’adaptation à la logique d’internet et des moteurs de recherche, a succédé l’ère du web social, immense terrain d’échanges où vendeurs et acheteurs s’interpellent et se répondent en temps réel. La troisième étape de cette mutation au long cours est à franchir au-delà du monde purement sensible, nouvelle frontière qui tutoie les confins de la réalité virtuelle reproduite par une paire de lunettes stéréoscopiques ou à travers l’écran d’un visiocasque parfois directement relié au smartphone.

Des visites immobilières à distance

Ces technologies immersives prennent un relief particulier dans le secteur de logement où leur usage facilite la perception d’un projet immobilier encore réduit à l’état de maquette. Une plongée dans le futur dont profitent tout à la fois le particulier qui prospecte un bien immobilier avant l’achèvement, l’entrepreneur désireux d’inspecter à distance ses bureaux en construction ou le maître d’ouvrage prompt à intervenir sur un chantier transposée  en 3D via une interface visuelle quelconque.

De fictive, la réalité devient augmentée dans la mesure où elle sollicite chez son utilisateur la palette sensitive la plus large, depuis la vue, jusqu’à l’ouïe, le toucher, voire l’odorat. Grâce à cette version, prolongement naturel de la précédente poussée à son maximum cognitif, l’environnement reconstitué numériquement devient modulable et les objets qui le composent interchangeables à volonté : une chaise, une table, un sofa…tout peut être déplacé ou supprimé sur pression d’un simple bouton, de même qu’il est possible, par le même artifice, de modifier la couleur d’une tapisserie, la forme d’un carrelage, la nature des matériaux, l'éclairage d’une pièce ou la géométrie de l’espace (en effaçant un mur par exemple). Un procédé technique dont se servent à dessein les professionnels du home staging pour reconfigurer un intérieur et permettre à ses futurs acquéreurs d’en cerner - par anticipation - le potentiel véritable.

Thierry Immobilier précurseur

Loin d’avoir dispersé les énergies et déshumanisé le service, ces instruments connectés ont, au contraire, transformé le métier de négociateur et rendu sa proximité à l’agence où « tout se passe à nouveau » comme en témoigne, dans les colonnes du quotidien Ouest France Valérie Caillard, directrice du campus de Nantes de l’Ecole Supérieure des professions Immobilières (ESPI): « Avec la réalité virtuelle, l’expérience client est augmentée. Elle met fin aux visites interminables, fait gagner du temps à l’acheteur qui profite en plus d’une meilleure qualité de conseil » explique-t-elle.

Son établissement l’a bien compris qui, depuis plusieurs années déjà, a introduit les problématiques du digital dans son offre de formation, dont une série d’initiations pratiques est consacrée à l’emploi de lunettes de réalité virtuelle et la maîtrise de logiciels 3D. Des cours qui, progressivement, commencent à trouver des illustrations concrètes sur le terrain professionnel : ainsi, en janvier dernier, les étudiants de 1ère et 2ème année ont-ils testé cette innovation au sein du cabinet Thierry Immobilier, précurseur en matière de visites 3D à Nantes. Une expérience unique menée avec un casque au moyen duquel l’utilisateur présélectionne des biens qu’il découvre ensuite en simulation visuelle. Dans un espace aménagé comme un logement, ces futurs professionnels de l’immobilier se sont frottés à l’art de filmer à 360°, images qu’ils ensuite regarder défiler en trois dimensions à l’intérieur d’un appareil oculaire de réalité virtuelle (VR).

 

Retour aux actualités