Immobilier : des visites… par immersion

 15.02.2019  Digitalisation

Comment se projeter dans un appartement ou une maison en cours de construction ? D’abstraite, cette faculté devient désormais concrète grâce à des technologies multisensorielles où la réalité, restituée en 3 dimensions, convoque artificiellement l’ouïe et l’odorat.

Dans le secteur immobilier, la nouvelle frontière du futur, ouverte par le digital et l’imagerie de synthèse,  est sans cesse repoussée aux confins du virtuel : en atteste le nouveau studio implanté  en région parisienne par le promoteur Nexity avec le concours de la société nantaise Emotic, spécialisée dans le développement d’interfaces innovantes. 
A elle seule, cette « salle immersive » semble réinventer les visites par simulation, concept déjà bien installé dans le modus operandi des agences les plus connectées aux nouvelles technologies. La configuration du lieu fait penser à celle d’un cinéma circulaire où les images défilent dans un espace étiré à 360 degrés : le « client », placé au centre de ce continuum panoramique, est enveloppé dans un environnement  factice où l’expérience visuelle se conjugue à l’appel de l’ouïe et de l’odorat. « On plonge nos futurs acquéreurs dans une projection 100% personnalisée de leur future résidence » expliquent Sandra Sferra, Directeur marketing et de la relation client chez Nexity, et Antoine Ribemont, Directeur de programmes du groupe (source : MySweet’Immo.com).

Susciter l’émotion et déclencher le coup de cœur

Mieux, loin de se limiter à une simple expérience virtuelle, ce voyage sensitif nourrit l’imaginaire de l’utilisateur qui, de spectateur, devient acteur de sa propre histoire et l’élément physique d’un décor impalpable sinon par les yeux, le nez et les oreilles. Un exercice de style non dénué de considérations commerciales : l’un des objectifs recherchés par cette solution immersive est, selon ses concepteurs, d’instiller chez le candidat une part d’émotion suffisamment forte pour qu’elle se transforme en coup de cœur.
Au fil de de son cheminement, l’ambiance  de la visite évolue à renfort d’odeurs plus vraies que nature, celle de la pelouse du jardin fraîchement tondue, ou celle du moka chaud qui ronronne dans la cafetière  de la cuisine. De sons : celui du gazouillis des oiseaux par une fenêtre entrouverte du salon, de la télévision, d’une porte qui s’ouvre, d’une moquette qui frémit… De la lumière : éteinte ou allumée, forte ou tamisée…

Tous les combinaisons de scenarii ont été pensées en vue d’offrir « un maximum d’informations au client » afin qu’il puisse concevoir la réalité de l’habitat dans laquelle il évolue, estimer ses volumes, arpenter sa superficie, juger de la clarté d’une pièce en fonction de son orientation cardinale, « sentir », au propre comme au figuré, l’atmosphère intérieur et extérieur et s’approprier un lieu encore fictif.

Ce recours à la sensibilité olfactive est né d’une collaboration fructueuse entre Emotic et l’entreprise IFF (International Flavors and Fragrances), spécialisée dans la fabrication de parfums pour les acteurs cosmétiques et d’arômes pour l’industrie agroalimentaire. Avec cette idée que le surgissement d’une odeur familière associée à un souvenir d’enfance, une rencontre passée ou un évènement heureux influe sur l’humeur des consommateurs et, indirectement, sur leurs envies et leur comportement.

Rappelons que la salle immersive de Nexity est ouverte depuis le 30 juin 2018 et s’adresse, pour l’instant, aux candidats à l’achat de quelque 500 appartements en projet ou en cours de construction sur la commune de Poissy (Yvelines).

Retour aux actualités