Haute Goulaine

Un brin d’Histoire.

La ville, située aux portes de Nantes d’un côté et du Vignoble nantais de l’autre, tire son nom de la rivière, la Goulaine.

Dès le VIe siècle, une chapelle dédiée à saint martin de Vertou est érigée. Puis entre le XIIe et XIIIe siècle, une paroisse est fondée avec le bourg voisin  Basse-Goulaine. C’est à la même époque que les seigneurs de Goulaine installe leur fief avec Jean Ier de Goulaine, capitaine de la ville de Nantes sous Henri II Plantagenêt. Gabriel de Goulaine devient marquis sous Henri IV.

Au XVIIIe siècle nombre d’armateurs nantais enrichi par le commerce triangulaire se font construire manoirs et folies transformant Haute-Goulaine en lieu de villégiature.

A la Révolution la commune, contrairement à Nantes, prend parti pour les insurgés vendéens, ce qui lui vaut le passage des troupes républiques appelées également « les colonnes infernales ».

Le cimetière de la ville abrite 6 des 16 otages fusillés en représailles de l’attentat contre Karl Hotz.

Curiosités et balades à deux pas de votre futur logement au sud-est de Nantes.

Le château de Goulaine, resté dans la famille depuis sa fondation il y a mille ans, est pourvu d’une enceinte fortifiée, de douves et d’une tour d’entrée massive. Sitôt celle-ci franchie, on découvre un modèle des châteaux de la Loire édifié en pierre de tufeau. Le mobilier et la décoration sont superbement préservés. L’aile du XVIIe siècle abrite la collection LU tandis qu’une serre aux papillons présente des spécimens rares.

Le château surplombe le marais de Goulaine, large zone inondable encerclé de vignes et planté de roseau. Œuvre humaine, le marais est une réserve d’alevinage de brochets et un refuge pour une flore et une faune variées, dont de nombreux oiseaux migrateurs.

Le site archéologique de Cléons atteste de la présence d’une ville gallo-romaine.

En suivant la promenade sur les hauteurs de la Louée, on aperçoit les derniers vestiges des moulins érigés dès le XVIIe et dont sept d’entre eux fonctionnaient encore au début de la première guerre mondiale.

Un marché non loin de votre habitation au sud-est de Nantes.

Tous les mardis matin la place de l’église s’anime autour des étals du marché. Proposant des produits du terroirs et d’ailleurs.

Le Quartier en chiffres

Immobilier

QuartierCommune
Taxe habitation18 %28 %
Taxe foncière19 %15 %
Propriétaires (vs. locataires)83 %63 %
Ancienneté du logement19821977
Densité de logements1 log/ha1 log/ha
Type de maisonMaisons récentesMaisons récentes
Maisons96 %64 %
Appartements4 %36 %

Habitants

QuartierCommune
Revenu mensuel3 510 euros / mois2 580 euros / mois
Age moyen38 ans39 ans
Densité de population270 hab/km²190 hab/km²
Lieu de travail15 %35 %
Taille des ménages2,8 personnes/ménage2,3 personnes/ménage
Nombre d'habitants5 540 habitants1 313 320 habitants

Environnement

QuartierCommune
Terrains et salles de sport3,8 équip./km²4,5 équip./km²
SupermarchéHypermarché à proximitéND
RestaurantsQuelques-unsND
EducationTout à proximitéND
CommercesNombreuxND
Vie nocturneUn peu animéeND
Espaces vertsTrès nombreuxND
TransportsPeu desserviND
TranquilitéCalmeND

Commerces

QuartierCommune
Médecins généralistes920 hab./généraliste1020 hab./généraliste
Quartier animéCalmeCalme

Politique

QuartierCommune
MaireMarcelle Chapeau (2014)NA

Les annonces immobilières situées dans ce quartier

Aucun bien à afficher pour le moment.