Diagnostic technique global (DTG)

Le Diagnostic Technique Global (DTG) a été rendu obligatoire à partir du 1er janvier 2017 par la loi ALUR. Il permet aux copropriétaires de connaître l'état général de l'immeuble et donc d'envisager certains travaux si nécessaire. La mise en œuvre du DTG est décidée par l'assemblée générale à la majorité simple.                                                                                                                                                                                                                                                               
Il concerne les immeubles : - de plus de 10 ans et qui font l'objet d'une mise en copropriété (création de la copropriété),
                                                          - ou qui font l'objet d'une procédure pour insalubrité et pour lesquelles l'administration demande au syndic de le lui produire.                                                                                                                                                                                                                                                                                         
Le DTG comprend :                                                                                                                                                                                                                                                                  
- une analyse de l'état apparent des parties communes et des équipements communs,
- un état de la situation du syndicat des copropriétaires au regard de ses obligations légales et réglementaires,
- une analyse des améliorations possibles concernant la gestion technique et patrimoniale de l'immeuble (état de l'immeuble),
- un diagnostic de performance énergétique de l'immeuble ou un audit énergétique,
- une évaluation sommaire du coût ainsi que la liste des travaux nécessaires à la conservation de l'immeuble (notamment sur les 10 prochaines années).