La révolution internet dans l’immobilier

 02.03.2017  Digitalisation

Internet Immobilier Nantes Rezé St Nazaire

En 2016, 1,6 million de français consultaient quotidiennement un site internet spécialisé dans l’immobilier, secteur d’activité dont une partie de la croissance dépend désormais de sa capacité à suivre les évolutions permanentes du marché digital.

Agents, gestionnaires de copropriété, administrateurs de biens, promoteurs…tous ont dû adapter leur métier et leur technique de vente aux enjeux économiques nés de la révolution numérique. En quelques années, l’émergence des outils connectés et médias web (smartphones, tablettes, réseaux sociaux, YouTube) a bouleversé les codes de la relation-client dans le secteur de l’immobilier et conduit ses professionnels à aligner leur offre sur les usages de l’internaute et ses nouveaux comportements en tant qu’acheteur.

D’après une étude publiée l’an dernier par Médiamétrie, 1,6 million de français se rendent chaque jour sur un site internet spécialisé dans l’immobilier. Ils y restent un quart d’heure en moyenne et consultent en général une vingtaine de pages à chaque fois. Sur l’ensemble de l’année, ce trafic grimpe à 16,8 millions de visiteurs, dont près du quart (24% soit 12,4 millions) se connecte depuis un ordinateur fixe. Certes, le flux combiné des utilisateurs de smartphones et de tablettes est plus faible (8 millions en 2016) mais Médiamétrie précise que 2,4 millions d’internautes ont accédé à un site immobilier à partir de « deux écrans différents », un chiffre qui rééquilibre la tendance générale au profit des terminaux mobiles, écran préféré des « 25-34 ans de profils CSP+ et urbain » indique encore le spécialiste des médias. Mieux : selon Google, 90% des projets immobiliers concrétisés commencent sur internet et 40% des recherches effectuées dans ce secteur « se font uniquement sur smartphone ».

Services dématérialisés

Ce nouveau modèle est sans doute loin d’avoir atteint son plein potentiel, mais beaucoup de professionnels l’ont déjà intégré dans une stratégie multicanale afin de fidéliser leur client et leur offrir une expérience de navigation optimale et un surcroît de services inédits livrés en temps réel : la première étape de cette transformation passe par la création d’un site web responsive (autrement adapté au formats smartphone, tablette et PC) équipé d’outils de géolocalisation et proposant des visites virtuelles de maisons ou d’appartements. La deuxième, plus technique, consiste en une exploitation des données de l’Open Data et du Big data pour analyser l’historique de recherches des mobinautes et mieux cerner leurs attentes.

Les réseaux sociaux

Troisième étape : utiliser avec pertinence l’immense caisse de résonnance que représente le web pour toucher un public qualifié. A ce titre, les réseaux sociaux sont devenus des carrefours d’audience incontournables qui rendent possibles les interactions et le partage d’information. Selon une étude réalisée en 2016 par l’agence de communication Happycurious pour le groupe Pierre & Vacances-CenterParcs, 35% des entreprises de l’immobilier étaient présentes l’an dernier sur Facebook, premier média communautaire utilisé par elles, assez loin devant les outils plus spécifiquement professionnels que sont LinkedIn (20%) ou Viadeo (13%). Twitter reste très peu exploité (15%), comme YouTube (9%): Dans l’échantillon interrogé par happycurious, six personnes sur dix indiquent se rendre sur Facebook pour développer leurs réseau de contacts, et 63% voient dans cette plateforme d’échanges un moyen d’augmenter leur business. Elles y publient surtout des actualités sectorielles (73%) ou relatives à leur entreprise (35%) avec l’objectif de communiquer sur la marque.

Retour aux actualités