Quels travaux privilégier avant de vendre son bien ?

 04.12.2017  Conseils / Service clients

Est-ce pertinent d’engager des travaux pour valoriser un bien que l’on souhaite vendre ? Beaucoup d’experts pensent que le jeu en vaut la chandelle, et qu’un tel investissement augmente les chances de vendre au meilleur prix dans un délai plus raisonnable. La question se pose avec d’autant plus d’acuité que le bien est ancien et/ou  localisé dans un territoire où la demande est faible par rapport à l’offre. L’enjeu, pour le propriétaire concerné, consiste à se démarquer de la concurrence et proposer un logement conforme aux canons de son époque.

Par quoi commencer ? Quel est le budget à prévoir ? Faut-il voir grand ou s’employer à gommer les multiples imperfections que l’habitude a rendu presque anodines à l’occupant des lieux, mais qui sauteront  immédiatement aux yeux du premier visiteur ?

Quel retour sur investissement ?

Une étude réalisée en 2015 par le magazine américain spécialisé dans la rénovation des logements Remodeling Magazine, et relayée par le Daily Finance.com, estime que tous les travaux ne sont pas systématiquement rentables, au sens où le taux de retour sur investissement qu’ils génèrent au moment de la vente ne suffit pas toujours à couvrir les dépenses engagées.

Est-ce à dire qu’il faut renoncer aux gros chantiers ? Tout dépend de l’état général du bien et des caractéristiques du marché immobilier sur lequel il est positionné : pour une maison individuelle située dans une zone où la concurrence est forte entre vendeurs (en raison de l’homogénéité architecturale des offres proposées par exemple), l’option-travaux est une carte à jouer pour qui souhaite se démarquer du « voisin » et vendre plus vite que lui. Dans ce cas de figure, les remises aux normes techniques des systèmes de chauffage ou d’isolation sont à privilégier sur les reconfigurations intérieures (démolition d’une cloison, ouverture de la cuisine sur le salon, remplacement d’une douche par une baignoire, aménagement des combles). Les annonces immobilières sont, en effet, tenues de mentionner la performance énergétique du logement sur une étiquette dédiée qui évalue son niveau de consommation par une note graduelle allant A à G. Un critère écologique auquel les acheteurs sont aujourd’hui très sensibles.

Soigner l’extérieur, arranger l’intérieur ! 

Toujours selon l’étude sur la rénovation des logements, les « travaux d'extérieur sont généralement plus rentables que ceux d'intérieur ». Les façades et le toit de la maison, le jardin et la terrasse sont les premiers éléments qui s’offrent à la vue des visiteurs. Un espace bien entretenu leur laissera donc une bonne première impression d’ensemble : ils seront sensibles à une pelouse bien tondue, des parterres fleuris, des dalles impeccables et tenues propres. 

Le même souci du détail et de la propreté doit transparaître dans les pièces de la maison ou de l’appartement : avant la première visite, le propriétaire doit veiller à laver les voilages et les rideaux, remplacer les stores défectueux, désencombrer les espaces et nettoyer les principaux plans de travail dans la cuisine.

Retour aux actualités